Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trop Kewl

Trop Kewl

Jeux vidéo, Science, Cinéma, Anime, Manga, Hitech...


Ces Consciences Artificielles qui nous veulent du bien

Publié par Kaptain Kewl sur 2 Août 2017, 00:32am

Catégories : #Science - Robotique

Salut les Kewliens ! Je ne vais pas y aller par quatre chemins :  aujourd'hui on lance un mouvement. Oui, tous ensemble on va mettre fin à une incompréhension causée par la mauvaise utilisation du terme "Intelligence Artificielle".

On trouve ce terme très fréquemment employé pour designer une machine douée de conscience. Or, l'intelligence artificelle, on connaît ça depuis longtemps, surtout avec les jeux vidéos. Qui n'a pas pesté devant des ennemis placides ou avec des réactions stupides dans un jeu ? Et qui, au contraire, ne s'est pas retrouvé surpris dans le premier opus de la série de jeux vidéo "F.E.A.R." quand l'un des ennemis te contourne pour te prendre à revers car les programmeurs du jeu avaient très bien fait leur job ? Mais tout le monde sait très bien que ces modules programmés n'ont rien de comparable avec un être conscient comme l'humain ou le dauphin.

Alors on y va, on va corriger systématiquement ceux qui parleront d'IA à tort et à travers, et on leur demandera de rajouter à leur vocabulaire le terme de "CONSCIENCE ARTIFICIELLE" (C.A.).

Ces Consciences Artificielles qui nous veulent du bien

A présent tu dois te demander où le Kaptain veut en venir ? A-t-il perdu la tête ? Est-il possédé par Skynet ? Oh non, rien de tout cela.

A l'heure où des intellectuels célèbres (Stephen Hawking, Elon Musk...) s'écharpent sur l'émergence prochaine d'une conscience artificielle et sur sa dangerosité potentielle pour l'humanité, j'ai eu envie de faire un petit tour dans le monde de la SF Ciné et télé.


Selon Stuart Russel, un scientifique spécialisé dans la conception d'ordinateurs à l'Université de Berkeley et auteur du livre "Intelligence Artificelle : une approche moderne", une conscience artificielle n'a pas lieu de s'opposer aux humains comme le montrent fréquemment les oeuvres de fiction hollywoodiennes. Contrairement aux hommes dont certains poursuivent des buts égoïstes pour l'appât du gain aux dépens des autres, une machine dotée d'une capacité de réflexion qui va bien au delà des nôtres verrait les choses en grand (the big picture), et serait bien plus à même de créer une société apaisée et qui bénéficierait à tous.

Et cette fois, si tu veux bien accompagner le Kaptain, on va faire le tour des Consciences Artificielles qui nous veulent du bien. Et oui, toutes les machines conscientes ne veulent pas notre perte dans les oeuvres de fiction ! Cela ne nous permettra pas de clore le débat sur le devenir ou sur ce que les C.A. pourraient nous apporter, mais comme on a tendance à ne garder en tête que les Skynet, HAL et autres entités maléfiques, on oublie souvent que l'on pourrait tirer un bénéfice réel des avancées technologiques.

Etant donné que je vais décrire ces C.A., il y aura quelques spoilers.

Serve the public trust, protect the innocent, uphold the law.. bip bip bip

Serve the public trust, protect the innocent, uphold the law.. bip bip bip

Interstellar : TARS

Il a passé le test de Turing et ne manque pas d'humour : TARS.
Dans le film Interstellar de Nolan, un robot polymorphe accompagne les explorateurs du trou de ver
(bon c'est vrai dit comme cela, ça fait un peu chelou).
Nous aurons très probablement de tels robots avant la fin du siècle et ce sera un vrai bonheur d'être accompagné par une machine dont tu peux régler le niveau de sarcasme à ton gré.

Le Trou Noir : V.I.N.CENT

Encore un autre trou à explorer (décidément). Un film Disney complètement hors norme pour l'époque et délicieusement kitsch aujourd'hui. On se rappellera du robot tueur Maximilian (qui lui n'a pas de conscience et suit bêtement les ordres) et surtout de l'adorable V.I.N.CENT qui veillera sur son équipage humain jusqu'au bout.

 

Sur la photo de droite Vincent et son pote tout fracassé Bob.Sur la photo de droite Vincent et son pote tout fracassé Bob.

Sur la photo de droite Vincent et son pote tout fracassé Bob.

Extrait à regarder à partir de 1:17 pour (re)découvrir VINCENT

Wall-E / Wall-E

Puisque l'on est dans le giron de Disney, embrayons sur un Pixar avec Wall-E. Dans ce superbe long métrage d'animation, le petit robot conscient (il a peur, se planque dès que ça sent trop le roussi) va éveiller des humains apathiques et complètement inconscients du fait qu'ils passent à côté de l'essentiel... vivre ! 
Wall-E nous veut du bien !

Ces Consciences Artificielles qui nous veulent du bien

Her : Samantha

Quel beau film ! Un film tellement positif, qui sonde l'âme humaine et célèbre sa créativité. Spike Jonze nous offre un très bel exemple de ce qu'une conscience artificielle bienveillante pourrait nous apporter. A voir en V.O. pour profiter de la voix sexy de Scarlett Johansson qui interprête la C.A. Samantha, une assistante personnelle comme Siri ou Cortana (en mille fois mieux) mais avec une conscience.

Ce film est à retenir essentiellement pour une belle prouesse : nous faire réaliser à quel point une conscience artificielle penserait différemment de nous. Je ne suis pas prêt d'oublier cette scène mémorable où elle annonce qu'au même moment où elle parle au personnage principal, elle est en train de tenir des conversations philosophiques avec d'autres consciences artificielles.
Voir à quel point nos capacités sont limitées pourrait être effrayant au premier abord, mais le film envisage que les deux types de consciences pourraient cohabiter pacifiquement.

Je ne peux malheureusement pas corriger le titre du film de Spielberg (qui était un projet de Stanley Kubrick à l'origine), on fera donc avec (!).
On ne présente plus ce film célèbre, sorte d'allégorie de Pinocchio cherchant à retrouver Geppetto. On retiendra surtout à la toute fin du film la rencontre de l'enfant androïde avec les très très lointains descendants des premières consciences artificielles que les humains ont créé.

Si, si, je t'assure, ce ne sont pas des extra-terrestres, ce sont des machines très avancées qui pratiquent l'archéologie sur notre planète dans un futur fort lointain. C'est un scénario plausible :  la conscience pourrait perdurer au travers de telles entités bienveillantes et omniscientes. Nos très très lointains "enfants" se souviendront encore de nous.

L'homme bicentenaire : Andrew

Un film très touchant avec ce robot conscient qui cherche à expérimenter par tous les moyens ce que peut être la vie humaine. Ah, Robin, décidément tu nous manques trop !
J'aime beaucoup dans ce film la manière dont le futur est décrit : verdoyant, accueillant, des maisons chaleureuses et pleines de boiseries; la technologie n'y est pas présentée de façon anxiogène.

Almost Human / Dorian

Une série très sympa, produite par J.J. Abrams dont je regrette amèrement qu'elle ait été stoppée et qui décrivait un futur intéressant : de nombreux cyborgs et l'émergence de la conscience artificielle.
En 2048, un policier en partie cybernétique, meurtri dans son esprit et sa chair, doit faire équipe avec un androïde pourvu d'émotions. Peu à peu s'installe une réjouissante complicité et la frontière qui marque la différence entre la conscience humaine et artificielle s'étiole peu à peu.

Le géant de Fer (The iron giant)

Un autre exemple d'une conscience artificielle dans un chef d'oeuvre signé Brad Bird. Le géant de fer (Vin Diesel en VO) peut choisir de faire le bien ou le mal. Cet être artificiel aurait pu facilement devenir une menace, mais grâce à l'amitié qu'il a noué avec un enfant, il finit par devenir un héros. "Tu es celui que tu choisis de devenir !"

Tristement, ce film d'animation remarquable fut lors de sa sortie un échec commercial. Heureusement, avec le temps, cette oeuvre est devenue culte.

Iron Man / Avengers 2 : JARVIS / Vision

Encore un bel exemple de C.A. bienveillante. JARVIS (Just A Rather Very Intelligent System)  accompagne Tony Stark dans ses premières aventures et sans son aide l'armure serait incontrôlable.

Dans Avengers 2, Jarvis décide d'agir pour contrer une grande menace et tente de sauver les humains. Et au final, cette conscience artificielle intègre un corps qui va devenir un être à part entière grâce à l'une des pierres d'infinité. Un être très puissant... qui n'a pas l'ambition de nous détruire, ouf.

Ces Consciences Artificielles qui nous veulent du bien

Short Circuit / Johnny 5

A l'origine un simple robot militaire, un drone à chenilles sans intelligence. Frappé par la foudre, le robot devient conscient, va s'échapper et une course poursuite va s'engager durant laquelle l'adorable Johnny 5 va rencontrer des humains et devenir leur ami.
Un film pour enfant qui a vieilli (1986) mais qui reste sympathique à regarder. Il faut saluer le beau travail d'animatronique réalisé sur ce film pour donner vie au robot; il n'échappera à personne que le design de Wall-e est largement inspiré par celui de Johnny 5.

Comment va-t-on réagir lorsqu'un robot nous demandera de ne pas l'éteindre ?

Chappie / Chappie

Digne héritier spirituel de Johnny Cinq, le robot humanoïde Chappie se voit aussi dôté d'une conscience. Comme un enfant perdu, il va devoir apprendre à survivre. Et tout ce que veut Chappie à la fin, c'est vivre tranquille... pas de destruction de l'humanité en vue.

Sharlto Copley fait une remarquable prestation en jouant le rôle de Chappie

Sharlto Copley fait une remarquable prestation en jouant le rôle de Chappie

Aliens / Bishop

Certainement l'un des meilleurs androïde que l'on ait vu à l'écran. Incarné brillamment par Lance Henriksen, Bishop fera de son mieux pour aider les humains à quitter en vie la colonie infestée de xénomorphes.

Ces Consciences Artificielles qui nous veulent du bien

Star Wars : C-3PO (Z6PO en VF)

Ce robot parle. Beaucoup. Mais surtout, il a peur. Et un robot qui a peur est un robot qui est conscient du risque de sa propre disparition. Servant de fil conducteur à la saga cinématographique, son capital sympathie ne s'est pas tari au fil des ans. On t'aime vieille carcasse !

Et ma jambe argentée tu l'as remarquée ?

Et ma jambe argentée tu l'as remarquée ?

Hitchhiker's Guide to the Galaxy / Marvin

Avec la voix de feu Alan 'Severus Rogue' Rickman en V.O, le film nous présente Marvin, un robot conscient... tellement conscient qu'il en est devenu dépressif et paranoïaque. Je ne saurais trop vous conseiller de voir ce film à l'humour très décalé, certes un peu longuet, mais qui apporte enfin la réponse (!) au pourquoi de la vie, de l'univers et de tout... A noter également la présence d'un hobbit au casting.

La version robotisée de Bourriquet

La version robotisée de Bourriquet

Voilà, mon petit tour s'achève avec cette envolée dans l'espace intergalactique...

Comment, tu en veux encore un dernier ?


Bon OK, je reviens sur Terre mais en remontant le temps... avec la série TV "Holmes et Yoyo". C'est comme la série Almost Human... mais en 1976 !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents