Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trop Kewl

Trop Kewl

Jeux vidéo, Science, Cinéma, Anime, Manga, Hitech...


Shenmue 3 : pourquoi je soutiens la suite de cette extraordinaire saga

Publié par Kaptain Kewl sur 4 Juillet 2015, 03:30am

Catégories : #Jeux vidéo

Shenmue 3 : pourquoi je soutiens la suite de cette extraordinaire saga

Bonjour les Kewliens ! Shenmue 3 devient réalité mais le soutien Kickstarter, bien qu'ayant dépassé les 4$M n'est pas à la hauteur de mes espérances (et ceux de Yu Suzuki non plus certainement). Je vous ai donc concocté un article écrit avec le coeur (il est un peu décousu mais je l'ai mis en ligne rapidement pour soutenir le projet Shenmue 3) pour se remémorer pourquoi Shenmue tient une place à part dans l'histoire du jeu vidéo. Bonne lecture !

___________________________________________________________________________

Le mot extraordinaire est employé à toutes les sauces. Mais si l'on s'en tient à son sens premier, il convient parfaitement aux jeux développées par Yu Suzuki chez Sega il y a plus de quinze ans : Shenmue 1 et 2. Oui, ces deux jeux sortaient vraiment de l'ordinaire et voici pourquoi ils m'ont tant touché et m'ont fait grandir humainement...

 

Le coeur de Shenmue

Lorsque l'on parcourt les articles récents relatifs aux deux premiers Shenmue, les journalistes reviennent essentiellement sur l'aspect monde ouvert immersif, la gestion du temps et sur l'utilisation des QTE (Quick Time Event). Effectivement, la combinaison des ces éléments de gameplay rendaient l'oeuvre de Yu Suzuki unique et en avance sur son temps.

Cependant, en ne relatant que ces aspects, on n'aborde que la forme : on passe à côté du coeur du jeu, de son fond et je dirais même... de son âme.
Et le coeur de Shenmue ces sont les arts martiaux et la philosophie.

Séquence d'intro de Shenmue II... la musique, bon sang, quelle musique !!!

Les arts martiaux

Le personnage principal, Ryo Hazuki, est l'héritier d'un dojo japonais, avec tout ce que cela comporte de traditions et de transmission de savoir. Les scènes de flashback avec Ryo enfant et son père sont très touchantes ("Ryo, il faut avoir du respect pour ceux qui ont récolté le riz que tu es en train de manger").

Tout au long du jeu, Ryo va rencontrer de grands maîtres qui vont le guider et lui permettre de maîtriser de nouveaux coups. Cela passe par des périodes d'entraînement plus ou moins longues selon la dextérité du joueur : ce dernier prend conscience que rien ne vient sans efforts. Il faut du temps pour que ce qui a de la valeur puisse s'épanouir et se révéler.

C'est l'un des aspects fascinant de Shenmue : en plus de vous distraire, le jeu va distiller tout au long de l'aventure de riches enseignements. Et l'on s'accroche. Certains maîtres vont même vous rappeler de ne pas oublier de vous entraîner tous les jours : on se retrouve, en pleine aventure, à chercher un terrain vague et pratiquer quelques coups tout seul (comme le font de véritables combattants).


Dans Shenmue, il y a aussi un aspect éminemment confucianiste dans le respect des ainés qui a su toucher les joueurs occidentaux : nos aînés ont bien des choses à nous apprendre si l'on prend la peine de les écouter.

Pratiquant le karaté depuis de nombreuses années, j'ai été frappé par le réalisme apporté aux mouvements des combattants. J'ai même pu incorporer certains mouvements dans ma pratique réelle. Il faut se rappeler que juste avant Shenmue, Yu Suzuki avait développé une autre licence centrée sur les arts martiaux : Virtua Fighter.

Intro du jeu Virtua Fighter (1993) et un peu de gameplay

Virtua Fighter (1993) fut un choc dans nos vies de gamer : nous fantasmions déjà de combats en 3D en jouant à Street Fighter II (1991) ou Art of Fighting (1992) notamment, et ce fut Sega qui le premier mit sur le marché un jeu d'arts martiaux spectaculaire posant par là même les canons du gameplay des jeux de combat 3D.

Dans le prolongement du développement de la série des Virtua Fighter, Yu Suzuki a recentré l'expérience VF autour d'un protagoniste et a développé une histoire pour faire vivre aux joueurs une aventure unique, une expérience vidéo-ludique et philosophique sans pareil.

Introduction du premier Shenmue - Lan Di vient assassiner le père de Ryo

Les enseignements

On apprend beaucoup de choses en jouant à Shenmue. Cela commence dès la mémorable séquence d'ouverture où l'on assiste à l'assassinat du père de Ryo. Ce dernier découvre cruellement que son père avait des choses à cacher et qu'il n'était pas le combattant le plus fort. Avant de mourir dans les bras de son fils, il lui laisse en guise d'ultime héritage ce conseil : "Garde près de toi ceux que tu aimes". Ce conseil prendra tout son sens à mesure que l'on progresse dans le jeu.

A ce stade du jeu, on se dit: Yes! une bonne histoire de vengeance, genre Judo Boy : on va botter le cul d'un bon paquet de méchants pour affronter Lan Di à la fin et lui mettre une bonne raclée.

Et bien en fait pas tout à fait. On a l'occasion de bastonner des bad guys par ci par là (et parfois même par paquet de 50) mais là n'est pas l'essentiel : le jeu nous embarque dans le voyage intérieur de Ryo : il va en apprendre beaucoup sur lui-même et sur sa pratique des arts martiaux au fil des rencontres mémorables qu'il fera durant son périple.

Et comme à l'époque de la sortie du jeu, la moyenne d'âge des joueurs de Shenmue était grosso modo celle de Ryo, l'identification des joueurs était maximale. C'est principalement pourquoi ce jeu a touché tant de personnes : elles ont fait ce voyage martial et philosophique en même temps que le personnage principal.

Shenmue est une œuvre humaniste comme rarement nous avons eu l'occasion de jouer. Je fais souvent le rapprochement avec l'oeuvre d'Akira Kurosawa qui lui aussi nous a offert des films qui ont dépeint avec justesse l'âme humaine (Sugata Sanshiro, Dodes'Kaden, Madadayo, L'ange Ivre, Ikiru...).

Mémorable rencontre avec le maître Jianmin soutenue par une magnifique musique. Regarde et apprends petit scarbée...

Une histoire de rencontres

Durant sa quête, Ryo va rencontrer de nombreux personnages. Il liera avec certains une grande amitié. Je me souviens tout particulièrement de l'amitié de Ryo avec Guizhang Chen. Lors d'une superbe séquence, les deux protagonistes vont s'allier et combattre ensemble se plaçant dos à dos pour couvrir chacun leurs arrières : cette scène épique me rappelle une séquence du film The Killer (John Woo) ou encore de l'anime Hokuto no Ken.

Shenmue, The Killer et Hokuto no Ken
Shenmue, The Killer et Hokuto no Ken
Shenmue, The Killer et Hokuto no Ken

Shenmue, The Killer et Hokuto no Ken

Le fond et la forme

Je viens de vous évoquer les principales raisons qui, à mon sens, font de Shenmue l'une des meilleure expérience video ludique qui m'ait été donné de vivre.

Et cerise sur le gâteau, en plus d'avoir un fond, la forme du jeu était exemplaire. Même si certains aspects du gameplay ont un peu vieilli, il est toujours très beau à regarder. Les visages sont expressifs (et les PNJ ont quasiment tous des visages différents); certains décors vous transporteront par leur beauté. Je me souviens avoir trainé dans certains coins du jeu simplement pour contempler la vue.

Et pour finir, la magistrale musique, certainement l'une des meilleures OST de jeu vidéo.

Je vous invite à regarder enfin cette dernière vidéo, réalisée avec justesse et qui retranscrit à merveille l'ambiance et l'expérience de Shenmue. Cependant, si vous n'avez jamais joué aux deux premiers opus et que vous ayez l'intention de le faire, elle contient quelques spoilers (mineurs toutefois).

Superbe vidéo sur les deux premiers Shenmue. Attention quelques spoilers mineurs.

Pourquoi je soutiens le projet sur Kickstarter

Le projet de soutien sur la plateforme de financement participatif Kickstarter de Shenmue 3 a malheureusement été entaché par une polémique sur le financement présumé de Sony qui se serait servi de cela pour tester la viabilité du projet avant de le financer.

Or, il n'en est rien. Les fonds qui vont permettre à cette saga de continuer et qui seront collectés sur Kickstarter seront intégralement utilisés pour financer la création du jeu (en retirant les frais relatifs aux récompenses des backers et de la campagne).

Lorsque j'entend ou que je lis en permanence des joueurs se plaindre sans arrêt de jouer à des jeux sans substance, qui sont d'interminables suites de séries sans âme et payer pour des DLC décevants : ils ont aujourd'hui la possibilité d'aider un grand créateur de jeux vidéos à donner vie à un jeu profond, unique et qui sort réellement des sentiers battus. Nous aurions déjà dû atteindre les 10$M. Shenmue 3 serait il un peu comme Arte à la télé ? Tout le monde déclare vouloir plus de documentaire et une télé intelligente : ça existe, cela s'appelle Arte = 2% d'audience... alors que les Anges de la téléréalité cartonnent.

Tout récemment sur le site Kickstarter de Shenmue 3, il est possible de soutenir et de recevoir une copie physique du jeu sur PS4 pour 60$. J'espère aussi qu'ils ouvriront le paiement via Paypal. Même si la barre des 10$M est encore loin (ce qui permettrait à Shenmue 3 d'être vériablement un monde ouvert) j'espère que le soutien ne se tarira pas. Apparemment certains tweet ont déclaré que le paiement par paypal serait ouvert à la fin de la campagne Kickstarter. A suivre donc.

Merci encore à Yu Suzuki et à tous ceux qui ont oeuvré sur les chefs d'oeuvre que sont Shenmue 1 et 2.

Bon allez, on ne va pas se quitter comme ça. Je vous ai cité Judo Boy un peu avant. Voici l'intro et le générique de cette vieille série d'animation, l'histoire d'un fils qui cherche à venger la mort de son père...

 

Commenter cet article

Trey 15/07/2016 16:40

Hello,
J’adore les jeux de baston de ce genre et j’ai hâte de découvrir le prochain volet de celui-ci.
À bientôt

kitoomega 06/07/2015 03:53

Alors je commente très peu sur le net mais je suis tombé sur ton commentaire... alors je te félicite pour ton article. En tant que nostalgique de Shenmue ( et je bosse aussi dans le cinéma) je dois dire que je partage tes réflexions sur le jeu et ce qui l'entoure.

kitoomega 06/07/2015 03:47

Salut Kaptain kewl je ne commente que très rarement sur le net mais je suis tombé sur ton article.. alors je te félicite et je partage tout à fait tes réflexions sur le jeu et ce qui l'entoure. En tant que nostalgique de Shenmue (je travaille aussi dans le cinéma) je dois dire que ke partage tout à fait tes réflexions sur le jeu et ce qui l'entoure

Kaptain Kewl 05/07/2015 08:53

Merci pour tes encouragements. Mais c'est surtout Yu Suzuki et son équipe qui en auront besoin : ils auront fort à faire pour tirer le maximum avec le financement qu'ils auront.



La polémique autour du financement de Shenmue 3 vient surtout du fait que les coulisses de l'industrie du jeux vidéo sont finalement bien opaques pour le grand public. Cette méconnaissance est à la source de l'incompréhension quant à la participation ou non de Sony au financement (rappelons le, Sony n'aidera que pour la marketing et la logistique de distribution, pas à la création du jeu !)



Cette industrie qui rapporte encore plus que le cinéma a d'ailleurs un fonctionnement parfois similaire.



Et bien je vais vous surprendre : des personnes comme Martin Scorcese ou Clint Eastwood ont du mal à faire financer leurs films. Oui, vous avez bien lu. Pour financer le Loup de Wall Street Scorcese et Caprio ont du taper à bien des portes et faire appel à de nombreux effets spéciaux n'ayant pas les moyens financiers d'accéder à certains décors réels.



Il en va de même pour les jeux vidéo. Yu Suzuki a beau avoir son prestigieux passé, l'industrie ne table que sur les valeurs sûres et se montre frileuse à innover. Ainsi Yu Suzuki a réellement du mal a faire financer la suite de Shenmue et cette levée de fond sur Kickstarter permet de lever des fonds et de faire de chacun des fans un business angel. Cela permet d'une part de court-circuiter le parcours de financement habituel et de faire un gros pied de nez aux décideurs qui ne sont que des financiers et qui n'investiront jamais un tel jeu. D'autre part si le financement de Shenmue est une réussite, on pourra montrer que les gamers attendent des jeux différents. Les financiers comprendraient qu'il est grand temps de s'occuper à créer des jeux avec un fond et du sens, des jeux intelligents.

ric 05/07/2015 08:32

Bonjour, c'est une bonne entrée en matière
Akira en a fait du chemin depuis les légos jusqu'à ce jour
les coups de coeur ça donne envie mais il va falloir convaincre pas mal de monde sur bien des médias pour en arriver au bout
C'est un bon début, ta mission si tu l'accepte ...
bref, bienvenue et bon courage pour la suite

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents